Entrée libre

2 & 3 Juin 2018 - Bonzée

Base de loisirs du Colvert

 

Réalisé en collaboration avec les artistes, enseignants, professionnels, bénévoles, associations culturelles et de protection de la nature du territoire, le PGM revient pour sa 8 ème édition !

Chaque année, tous les acteurs du PGM se mettent au diapason d’un nouvel écrivain. En 2017, Guillaume Apollinaire a inspiré des œuvres, ateliers et performances sur la poésie et l’écriture. En 2018, Jean Giono leur ouvre les portes de la nature avec "l’Homme qui plantait des arbres".



Présentation

La Communauté de communes du Territoire de Fresnes initie en 2011 la première manifestation autour des écrivains-combattants de 14-18, avec le soutien de la Mission Histoire du département de la Meuse.

 

L’événement est alors un festival littéraire organisé autour d’un salon du livre, dédié aux auteurs dont les ouvrages abordent le conflit, et de conférences mettant  chaque année un écrivain-combattant à l’honneur, Alain-Fournier, Louis Pergaud, Maurice Genevoix…

 

La première édition se tient au cœur du village de Saint-Rémy-La-Calonne. Puis, le festival s’étend à plusieurs villages de la communauté de communes. Aujourd’hui, le Printemps du Grand Meaulnes concentre ses activités sur un seul site afin d’offrir plus de lisibilité et de facilité à ses visiteurs. La base de loisirs du Colvert à Bonzée, devenue base intercommunale le 1er janvier 2017, accueille le festival depuis trois ans.

 

Au fil des éditions, l’événement s’enrichit de nouveaux acteurs et se fait le reflet des nombreuses composantes de son territoire. L’histoire, en particulier celle liée à la grande guerre, demeure un thème important avec le salon du livre, les conférences, les reconstitueurs et les expositions. La culture en milieu rural vient prendre place au cœur du festival avec l’association Vu d’un Œuf qui produit des œuvres et spectacles avec les plus jeunes. La nature et les paysages sont mis à l’honneur avec les activités proposées par le CPIE de Meuse et l’Ecomusée d’Hannonville. Enfin, le terroir, se découvre, s’expérimente, se goûte avec le marché des producteurs et artisans locaux.

  

En 2018, afin de mettre en valeur toute cette richesse, le Printemps du Grand Meaulnes devient le « Festival du Pays de Fresnes » et reste fidèle à ses objectifs :

  • faire connaître l’histoire de la Meuse
  • promouvoir la culture et notamment la littérature
  • proposer une approche vivante et diversifiée
  • développer l’attractivité du territoire et des sites de mémoire
  • valoriser l’activité des acteurs locaux
  • accueillir gratuitement tous les publics 

Le Grand Meaulnes ?

Le titre du roman d’Alain-Fournier s’est imposé de lui-même tant son histoire et celle de notre territoire sont mêlées.

Alain-Fournier fut abattu dans les bois de Saint-Remy-la-Calonne dès le début de la guerre. Enterré précipitamment dans une fosse avec ses compagnons d’armes par les Allemands, son corps ne sera découvert qu’en 1991. Il repose aujourd’hui au cimetière militaire de Saint-Remy-la-Calonne devenu Nécropole Nationale.

Le romancier fut le premier écrivain-combattant mis à l’honneur par le festival.

 

Le festival en images